harmonie-des-couleurs

Harmonie des couleurs expliquée pour ne plus se tromper

L’harmonisation des couleurs

 

Nous allons aborder ici le troisième volet des « couleurs dans votre projet déco » , en nous attachant plus particulièrement à l’harmonie des couleurs qui suit quelques règles simples, faciles à appliquer pour une décoration réussie.

 

Tout d’abord il est important de comprendre ce qu’est l’harmonie des couleurs.

Le mot harmonie signifie « équilibre », l’oeil exige un équilibre.

Donc avec cette idée en tête, l’harmonie des couleurs est la théorie selon laquelle l’association de couleurs suit des règles qui sont établies en dehors de toutes considérations personnelles donc subjectives, pour que le résultat soit le plus plaisant pour le plus grand nombre.

Pour cela, les règles pour ces mariages de couleurs reposent sur  l’existence d’une relation entre elles qui concourent à un même effet agréable d’ensemble. Si cette relation est absente, un effet désagréable se produit.

Plus précisément, deux ou plusieurs couleurs associées sont dites harmonieuses lorsqu’elles donnent un mélange gris neutre. Si ce n’est pas le cas, on dit qu’ils sont de nature expressive et non harmonieuse.

 

Dans l’harmonie des couleurs, il y a aussi une notion de composition.

L’association de couleurs peut-être de deux, trois ou quatre tons même si en décoration il est recommandé de ne pas en utiliser plus de trois ( mais bien sur les règles sont faites pour être détournées en toute connaissance de cause ).

Et pour réussir ce mariage des couleurs, nous allons utiliser comme outil le cercle chromatique qui est composé de :

palette chromatique/ harmonie des couleurs
Cercle chromatique
  • trois couleurs primaires : jaune, rouge ( magenta ), bleu ( cyan )

  • trois couleurs secondaires : vert, violet, orange ( mélange de deux primaires )

  • six couleurs secondaires : (une primaire avec une secondaire)

  • violet bleuté, vert bleuté, jaune verdâtre, jaune orangé, rouge orangé, rouge violet

 

Une autre notion importante dans la composition porte sur la répartition des espaces. En effet, utiliser en couleurs égales ou surfaces égales, les couleurs luttent et se font parfois du tort mutuellement, l’œil ne sachant laquelle privilégier. Il faut donc une dominante ( la plus grande surface, très éclaircie ou obscurcie ) et une tonique ( couleur pure, plus petite surface ).

 

On distingue deux sortes d’accord entre les couleurs

  1. accord par analogie
  2. accord par contraste

 

Harmonie ou accord par analogie

Toutes couleurs ayant en commun au moins un élément analogue; par exemple le jaune et le orange ( le orange étant le mélange de jaune et de rouge).

 

Deux tons :

Deux couleurs consécutives dans le cercle. De part leur positionnement sur le cercle, nous savons que ce lien d’analogie existe entre elles.

harmonie des couleurs
Deux tons sur le cercle

 

Camaïeux :

Déclinaison d’une seule couleur sur différents tons dans la gamme qui va du plus clair au plus foncé.

 

Trois tons :

Trois couleurs consécutives dans le cercle avec la couleur au centre qui sera la dominante ou la tonique et les deux autres en surface équivalente.

Pour bien faire, il faut d’abord choisir la dominante ou la tonique qui se trouvera au centre, puis vous trouverez les deux autres couleurs sur le cercle.

 

Harmonie par contraste

Cette association utilise le principe des couleurs complémentaires, c’est à dire que sur le cercle chromatique, chaque couleur se trouve à l’opposé (en face) de sa couleur complémentaire.

 

Deux tons
harmonie des couleurs
Couleurs complémentaires

Si on utilise un orange dont le degré est pâle, il faut utiliser un bleu assombri selon le même degré.

 

Deux couleurs consécutives + une complémentaire

La tonique sera toujours la complémentaire et la dominante sera l’opposée, utilisée pour la plus grande surface en éclaircie ou assombrie.

 

Accords équilatéraux
harmonie des couleurs
Accords équilatéraux

Trois couleurs formant un triangle équilatéral dans le cercle que l’on fait tourner pour trouver toutes les associations possibles qui se comptent au nombre de trois et qui sont les primaires entre elles, les secondaires entre elles, les intermédiaires entre elles.

Puis, pour choisir la dominante ou la tonique, la clef est le contraste chaud/ froid

  • deux couleurs chaudes / une froide : la tonique sera la couleur froide, la dominante l’une des chaudes    

 

Accords isocèles
harmonie des couleurs
Accords isocèles

Trois couleurs formant un triangle isocèle dans le cercle avec la couleur à la pointe du triangle qui est la tonique, la dominante étant l’une des deux autres.

 

Quatre tons en carrés

Quatre couleurs formant un carré dans le cercle donc deux paires de couleurs complémentaires. La dominante sera l’une des quatre couleurs, et la tonique sera sa complémentaire.

harmonie des couleurs
Accords carrés sur cercle

 

Quatre tons en rectangle

Quatre couleurs formant un rectangle dans le cercle composé de deux couleurs chaudes et deux couleurs froides. La dominante sera  l’une des quatre couleurs au choix et la tonique sa complémentaire.

 

Pour conclure,une dernière chose à savoir avec l’harmonie des couleurs, est que l’assombrissement ou l’éclaircissement d’une couleur n’affecte pas sa position dans la roue, mais uniquement la pureté de la couleur.

 

Enfin pour ceux qui veulent allez plus loin, un outil, Paletton, très facile d’utilisation vous permettra de réaliser vos associations de couleurs en un clin d’œil.

 

 

0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *